François Hollande a annoncé, lors de la Conférence Nationale du Handicap, une ensemble de mesures pour un montant de 180 millions d'euros et notamment la préparation d'un quatrième plan autisme au deuxième trimestre 2016 sans compter l'évaluation du plan précédent.

Selon les propos rapporté par l'Agence de Presse Médicale, M. Hollande a estimé que ce quatrième plan devra être "celui de l'apaisement et du rassemblement". Il devra viser à "donner les réponses les plus adaptées sans préjugés, sans volonté d'imposer une structure". Il devra prendre en compte "l'avancée des connaissances" et "l'évaluation des interventions", sous l'égide des ministères concernés et de la Haute autorité de santé (HAS).