La différence invisible est une bande dessinée de 180 pages relatant la découverte par son auteur de son Syndrome d'Asperger à l'âge de 27 ans. Julie Dachez, scénariste de cet album, est par ailleurs auteure du blog Emoi, Emoi et Moi où elle aborde divers aspects de sa vie quotidienne avec le Syndrome.

C'est la dessinatrice professionnelle Mademoiselle Caroline, dont le travail sur sa propre dépression ("Chute Libre" aux Editions Delcourt) a été très remarqué, qui est chargée de mettre en images ce que vit la jeune Marguerite (Alter ego de l'auteur) au quotidien.

Le pari de donner corps aux difficultés sensorielles et relationnelles auxquelles est confrontée la jeune femme est réussi et l'on suit avec intérêt le parcours de cette prise de conscience de la différence.

On y voit la difficulté à faire comprendre à l'entourage tant professionnel que personnel ce qu'implique cette "différence invisible" aux yeux du plus grand nombre.

L'auteur fait le pari de miser sur l'information et la sensibilisation du public pour mieux lui faire comprendre et accepter cette différence qu'elle même a acceptée et intégrée à sa personnalité, suite à son diagnostic.

La bande dessinée est suivi d'un dossier d'une quinzaine de pages qui présente l'autisme et le syndrome d'Asperger.

L'ouvrage, très remarqué, a fait l'objet d'une presse élogieuse.

Il est préfacé par Carole Tardif et Bruno Gepner, chercheurs dans le domaine de l'autisme

Ouvrage au prêt à partir du 27 septembre.